Yogyakarta – Les 25 femmes du sultan!

Comment décrire Yogyakarta? Tout d’abord, c’est une ville vivante et très touristique. Beaucoup de trafic, de pollution, du monde partout.  Mais avant tout, c’est une ville très agréable et chaleureuse et elle nous réserve beaucoup d’endroits intéressants à découvrir.

P1040363

Toute la vie se concentre autour de l’avenue Jalan Malioboro, certainement la plus animée de la ville, bordée de nombreux  commerces locaux et des endroits où manger à toute heure. Nous prenons notre repas du midi dans un warung (resto familial) au bord de route. Ce sera un bouillon (soto) composé de nouilles, poulet et légumes pour chacune. On s’est régalées pour 12000 roupies (0,73 centimes d’euro) à deux!

DSC02937

DSC02923

L’attraction principale de la ville est le palais du sultan Kraton. Nous ne tombons pas vraiment sous le charme de ce lieu qui reste pour nous très sobre et modeste. Ce n’est pas vraiment un palais comme on pourrait l’imaginer! Par contre, il abrite quelques beaux musées  comme celui montrant des souvenirs des invités du sultan, aussi bien qu’un musée de collection de batik. Et avant tout, nous pouvons y assister à une répétition  d’un orchestre de xylophone appelé « gamelan » et à un spectacle de danse javanaise. Mais c’est quand même beaucoup moins beau qu’à Bali…

DSC02715

P1040335

DSC02716

DSC02720

DSC02695

DSC02711

En se promenant en ville, nous découvrons certaines parties de la province fortement endommagées ou complètement détruites par un tremblement de terre et une éruption volcanique qui ont touchés la ville de Yogyakarta en 2006.

DSC02741

DSC02736

Nous arrivons enfin dans un endroit surprenant, la mosquée souteraine Sumur Gumuling, qui se trouve aujourd’hui sous les habitations alors qu’à l’époque elle était recouverte de l’eau.

DSC02777

L’endroit possède une extraordinaire acoustique, une niche est réservée à l’imam dont la prière peut alors s’entendre dans les couloirs des différents étages qui composent la mosquée.

DSC02773

Malheureusement, la mosquée n’est plus en activité. Désormais, c’est plutôt une salle des spectacles et les jeux de lumière à l’intérieur sont utilisés pendant les tournages. C’est aussi un lieu prisé par des jeunes mariés qui viennent s’y prendre en photo.

DSC02757

A quelques pas de la mosquée se trouve un endroit encore plus fascinant par son histoire. C’est le Taman Sari (Jardin Fleuri), conçu entre 1758 et1765 par un architecte portugais à la demande du premier sultan. D’après la légende, cet architecte aurait ensuite été exécuté, le sultan ne voulant pas que la fonction secrète du lieu soit révélée. Car il y avaient des choses à cacher…

DSC02801

Cet endroit, appellé aussi le Water Castle,  est composé de 3 belles piscines turquoises en plein air.  L’une servait aux femmes officielles et aux enfants du sultan, l’autre à ses concubines et la troisième au souverain lui-même.

De la tourelle qui surplombe les bassins, le sultan pouvait contempler en toute tranquillité ses 25 concubines se baignant dans la piscine qui leur était réservée. Du haut de sa tour, il leur lançait une pièce de monnaie. Les femmes rivalisaient entre elles pour  gagner la pièce et le droit de rejoindre le sultan.

Le sultant faisait passer la gagnante de l’autre côté de la tour par un couloir sous l’eau qui menait… dans sa propre piscine à lui.  Deux  femmes par jour jusqu’à ce que la dernière des 25 femmes passe son tour. Et tout recommençait.

L’endroit a été clos environ 100 ans plus tard. Et le sultan actuel a décide d’avoir qu’une seule épouse…

DSC02812

DSC02792

DSC02816

La prochaine étape de note visite, c’est un endroit recommandé par tous les guides et des locaux: le maché des oiseaux Pasar Ngasem. En effet, les Indonésiens sont de grands amateurs d’oiseaux et chaque maison se doit d’accueillir une ou plusieurs cages.

DSC02896

Le marché se trouve à quelques kilomètres du centre ville et l’on decide de s’y rendre en pousse-pousse pour voir la ville d’une autre perspective.

DSC02841

DSC02835

Sur ce marché aux oiseaux, on trouve aussi plein d’autres animaux: des serpents, des tortues, des rongeurs des singes, des insects… Certains vendeurs, pour appâter le client, ont été jusqu’à peindre des poussins de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

DSC02918

Au lieu d’être sous le charme de cet endroit, nous sommes plutôt tristes de voir toutes ces bêtes enfermées dans des cages et d’entendre des pleurs de certaines d’entre elles. Et si on pouvait ouvrir toutes ces boîtes et rendre aux animaux leur liberté…

DSC02870

DSC02854

DSC02913

DSC02883

DSC02889

Pour nous changer les idées, nous jeter un coup d’oeil à la fête foraine assez particulière. Ici, le mot sécurité n’existe pas. Et les manèges rouillés, sortis plutôt d’un film d’horreur que d’un conte de fees, pourraient effrayer plus d’un enfant européen.

P1040380

P1040365

A nous de faire un tour!  Par précaution, nous avons choisi un carousel pour les petits. Et comme nous allons le découvrir aussitôt, c’est un manège manuel!

DSC02926

P1040372

Petit conseil:

Si vous cherchez un endroit où dormir, optez pour le quartier de Sosrowijawan. L’embarras du choix pour les hôtels et les guesthouses, très bien situé, près de la gare ferroviaire et de l’avenue Jalan Malioboro.

3 Responses to “Yogyakarta – Les 25 femmes du sultan!”
  1. Adeline misti

    C’est marrant de vous voir seules dans le carrousel. On ne penserait pas de prime abord qu avant en Europe aussi ça devait être manuelle.
    Les lieux comme d habitude ont l air sublime.

  2. Sylvia

    j’adore la ville yogjakarta.

    • eva

      En effet, c’est une ville très agréable! :) Salutations!

Leave a Reply