Singapour – L’eldorado ou la cage dorée?

Nous sortons des quartiers huppés de Singapour pour découvrir d’autres facettes de la ville. Il est dimanche et nous sommes à Little India. C’est probablement le meilleur jour de la semaine pour s’y promener. C’est en effet le seul jour de repos pour les employés indiens du secteur du bâtiment et ils en profitent pour se réunir. Le quartier se remplit très vite, des centaines de personnes commencent à arriver, on on se croirait à une fête! Mais il ne faut pas oublier, dans cette ville, pas de comportement inappropriés, pas de déchets par terre. Même si on ne voit pas les policiers, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas là!

P1040485

Ce jour-là, ce sont sont principalement les hommes qui occupent les rues. Mais nous croisons aussi des groupes de femmes en habits de fête, prêtes à faire les magasins. Et en ce qui concerne le shopping à Little India, impossible de ne pas parler de nombreuses boutiques de bijoux. Et bien évidemment d’un gigantesque centre commercial, le Mustafa Centre, organisé sur 8 étages, ouvert 24/24 et 365 jours par an. On y trouve à peu près tout ce qui peut nous passer par la tête!

DSC03324

Parmi les indiens du quartier, il y a aussi ceux qui ont décidé de consacrer cette journée à la prière et se précipitent vers le temple hindou de Sri Veeramakaliamman. Situé en plein cœur de Little India, lе temple est dédié à la déesse de la vengeance Kali, l’épouse dе Shiva. Oui, la même que dans le film Indiana Jones et et le Temple Maudit. Kali еst souvent représentée avec dе nombreux bras, dе nombreuses mains еt avec unе guirlande dе têtes dе mort autour du cou, brrr…

P1040483

Le choix de Sri Veeramakaliamman comme divinité principale s’explique par le fait que cette déesse puissante et destructrice du mal correspondait au besoin de sécurité des premiers immigrants indiens dans le quartier.

DSC03255

DSC03282

DSC03289

Nous participons à la rénovation du temple et espérons ne jamais croiser Kali sur notre chemin.

DSC03295

Et nous atterrissons dans le quartier très coloré de Chinatown. C’est ici que nous tombons sur un temple qui abriterait la relique de la dent du Bouddha enfermée dans un stupa en or. Le temple en question est très moderne et très richement décoré. Sa construction a coûté plus de 50 millions de dollars! Le lieu permet de pratiquer ou tout simplement de découvrir les différents aspects du bouddhisme. Il abrite, entre autres, un musée et un beau jardin d’orchidées sur le toit.

DSC03412

DSC03411

DSC03395

Au 4ème étage on accède à une salle de prière et de méditation: le Temple de la lumière sacrée. C’est à cet endroit la relique de la dent est exposée à certaines heures de la journée. Apparemment, nous avons de la chance! Derrière une vitre pare-balle, on aperçoit la fameuse dent!

DSC03368

Bien contente de notre visite, nous partons pour un tour des «food courts ». Il s’agit des aires de restauration, situées dans les centres commerciaux de la ville où nous pouvons déguster les cuisines les plus délicieuses et diverses de l’Asie à des prix corrects. Des dizaines de stands de restauration offrent des plats vérifiés par les contrôles sanitaires et notés par un « A » (les meilleurs), un « B » ou un « C ».

DSC03362

DSC03348

DSC03354

DSC03356

Après 2 jours de visite, nous quittons Singapour avec un sentiment partagé. C’est vraiment une ville étonnante et singulière! J’y ai passe des moment très agréables et il me faudrait bien plus de temps pour la découvrir. Mais parfois, j’ai eu l’impression de me sentir dans une bulle. Singapour se veut être un lieu parfait. Son héritage historique très maigre a été récompense par des attractions très futuristes. Sans parler de la censure et du contrôle de tous les médias par les dirigeants du pays. Et des amendes.

Leave a Reply